A quoi sert une complémentaire santé ?

Publié le 02/08/2019

Une hospitalisation de plusieurs jours, l'achat d'une paire de lunettes, la pose de prothèses dentaires… autant de dépenses de santé lourdes à financer ! Elles représentent un budget important et surviennent parfois de façon imprévisible. Il est donc essentiel d'être bien remboursé(e).

Si votre caisse d’Assurance Maladie Obligatoire (CPAM, CPR SNCF, MSA, RSI…) prend en charge une partie de vos dépenses, elle ne rembourse pas tout. La souscription d’une complémentaire santé se révèle alors utile pour alléger tout ou partie des dépenses engagées ou même couvrir des frais supplémentaires. Faisons le point ensemble !

Le saviez-vous ? 
• Il faut être affilié(e) à une caisse d'Assurance Maladie Obligatoire pour adhérer à une mutuelle.
• On appelle abusivement « mutuelle », le contrat d'assurance complémentaire santé. Or une mutuelle n'est pas un contrat mais un organisme régi par le Code de la Mutualité.

Être mieux remboursé(e) pour les soins pris en charge partiellement par votre caisse d’Assurance Maladie Obligatoire

Certaines dépenses de santé sont prises en charge, en partie, par votre caisse d'Assurance Maladie Obligatoire (CPAM, CPR SNCF, MSA, RSI…).

Votre complémentaire santé :

  • Complète les remboursements de base de votre caisse d'Assurance Maladie Obligatoire (soins de ville, pharmacie, hospitalisation, dentaire…),
  • Verse des forfaits complémentaires pour les soins très peu pris en charge par votre caisse d’Assurance Maladie Obligatoire et dont les prix sont librement fixés par les professionnels de santé.

Être remboursé(e) pour des soins non pris en charge par votre caisse d’Assurance Maladie Obligatoire

Certains soins ne sont pas couverts par votre caisse d’Assurance Maladie Obligatoire. 

Voici quelques exemples :

  • Forfait journalier hospitalier et chambre particulière,
  • Forfait de 18 € pour les actes techniques lourds,
  • Certaines lentilles, chirurgie de la myopie,
  • Implants dentaires, orthodontie adulte,
  • Consultation d'un ostéopathe ou d'un chiropraticien,
  • Médicaments achetés en automédication, divers vaccins et contraceptifs…

En fonction de la garantie choisie, votre complémentaire santé peut me rembourser partiellement ou totalement : Découvrir l'offre santé MGC

Ne pas avoir à avancer les frais pour vos dépenses de santé

Votre mutuelle a peut-être conclu des accords avec les pharmacies, les opticiens, les radiologues, laboratoires médicaux… pour vous éviter d’avancer les frais : c'est le tiers payant, un service complémentaire à vos remboursements santé. Grâce à ce service, vous n'avez pas besoin d'avancer la partie de vos frais de santé remboursée par votre mutuelle. Autrement dit, votre mutuelle règle directement sa part au professionnel de santé.

Si votre mutuelle est régionale, le tiers payant peut se trouver limité aux départements concernés. 
Les mutuelles nationales couvrent en principe tout le territoire.

En cas d'hospitalisation, vous pouvez demander à votre mutuelle de délivrer une prise en charge auprès de l'établissement hospitalier. Cela m'évite d'avoir à avancer une partie des frais.

Découvrir le tiers payant à la mutuelle MGC.

Bénéficier de services complémentaires

Outre le tiers payant, les complémentaires santé proposent des services complémentaires, pour vous aider à faire des économies (information santé, réseaux, analyse de devis…), pour vous aider à prévenir la maladie (prévention) ou pour vous aider dans votre vie quotidienne comme le service d’assistance à domicile.
 
Découvrir les services proposés par la mutuelle MGC.