Comment conserver mes médicaments ?

Publié le 29/07/2019

Beaucoup de foyers placent l'armoire à pharmacie dans la salle de bain ou la cuisine. C'est une erreur car les médicaments supportent mal l'humidité et les températures élevées. Comment conserver vos médicaments pour en garder l'efficacité et assurer la sécurité de votre famille ?  Voici les bonnes habitudes à adopter !

J'organise mon armoire à pharmacie
Je trie mes médicaments régulièrement
Je pense à l'environnement
Je vérifie la liste des médicaments sous surveillance


Organiser son armoire à pharmacie

Placer au bon endroit

  • Évitez de placer votre armoire à pharmacie dans la salle de bain ou la cuisine à cause de la chaleur et de l'humidité qui y règnent.
  • Choisissez un endroit sec, frais et à l'abri de la lumière.
  • Positionnez-la hors de portée des enfants : en hauteur et verrouillée.

Classer ses médicaments

Pour éviter les prises accidentelles, séparez votre armoire à pharmacie en plusieurs compartiments :

  • Médicaments réservés au bébé (0-30 mois)
  • Médicaments réservés à l'enfant 
  • Médicaments réservés à l'adulte
  • Usage externe : c'est le matériel de premiers secours (thermomètre, compresses, coton, pansements, antiseptique cutané, apaisant après coup de soleil, pommade, contre les coups…).

Garder au frais les médicaments qui doivent l'être

Certains médicaments doivent être réfrigérés, c'est-à-dire maintenus à une température se situant entre 2° et 8° C. Conservez au froid les médicaments qui doivent l'être. De cette façon, l'intégrité et la qualité des médicaments seront conservées, ce qui assure ainsi leur efficacité. Évitez de garder vos médicaments dans la porte du réfrigérateur car la température de celle-ci varie à chaque ouverture.

Info + : Les 5 règles d'or pour conserver ses médicaments

Trier ses médicaments régulièrement

Les médicaments mal utilisés ou périmés peuvent être dangereux pour la santé, pensez à les trier plusieurs fois par an. Pour cela, retirez :

  • Tous les médicaments périmés
  • Les médicaments qui ne sont plus dans leur contenant d'origine. Seuls, vous pourriez les confondre avec d'autres
  • Les médicaments dont les étiquettes ne sont plus lisibles
  • Les médicaments dont la couleur, la forme, la consistance ou l'odeur ont changé
  • Tous les collyres entamés
  • Les antibiotiques : un traitement antibiotique est prescrit pour une infection donnée à un instant T. Ne les reprenez jamais en automédication même si vous pensez ressentir les mêmes symptômes...
  • Tous les médicaments entamés dont le délai de conservation après ouverture est dépassé

Le tableau suivant indique la date de péremption d'un médicament généralement estimée par le pharmacien, en fonction de sa forme : 

Solides (capsules, comprimés) 1 an
Semi-solides (crèmes, onguents)

Produit dans son tube d'origine = 1 an

Produit transféré dans un autre pot = 90 jours

Gouttes pour les yeux 30 jours
Aérosols Date d'expiration du fabricant
 

Quoi qu'il en soit, consultez systématiquement la notice afin de connaitre le délai de conservation.

Penser à l'environnement

Ne jetez pas vos médicaments n'importe où ! Et surtout pas dans la poubelle ou dans les toilettes car les substances chimiques qu'ils contiennent représentent un danger pour l'environnement. Vous pouvez rapporter vos médicaments périmés ou non utilisés à votre pharmacien, qui les transmettra à Cyclamed.

Cyclamed est une association à but non lucratif. Elle récupère les médicaments rapportés en pharmacie pour les détruire dans le respect des règles environnementales à des fins de valorisation énergétique et de sécurité sanitaire.

Plus d'infos sur www.cyclamed.org

Vérifier la liste des médicaments sous surveillance

Tous les médicaments sont surveillés après leur mise sur le marché dans l'Union Européenne mais certains sont placés sous surveillance dite « renforcée ». Cela est habituellement le cas lorsque peu d'informations sont disponibles à leur sujet, par exemple au début de sa commercialisation, ou lorsqu'il existe des informations limitées concernant son utilisation prolongée.

Depuis le 1er septembre 2013, tous les nouveaux lots de médicaments placés sous surveillance renforcée sont identifiés par un triangle noir inversé. Cela ne signifie pas forcément que le médicament pose des problèmes de sécurité. N'interrompez pas votre traitement sans demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.
Pour vérifier quels sont les médicaments placés sous surveillance renforcée, faisant l'objet d'un plan de gestion des risques ou ceux qui sont retirés du marché, vous consulte la rubrique "Surveillance  des médicaments" régulièrement mise à jour sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).