Acteur de l’économie sociale et solidaire, organisme à but non lucratif, la mutuelle MGC a pour mission 1ère la garantie d’accès à la santé au plus grand nombre, à moindre coût. 

En tant que mutuelle, nous n’avons pas d’actionnaires à rémunérer et nous nous concentrons sur des valeurs fortes telles que la solidarité, l’accompagnement ou encore la satisfaction de nos adhérents ; ainsi nos bénéfices sont réinvestis à leur profit. 

Soumis à une variété de facteurs venant impacter la préservation de notre équilibre financier, l’augmentation des cotisations est nécessaire au maintien, à long terme, du mécanisme de mutualisation, garant de la solidarité. 

L’équilibre cotisation / consommation :

Le montant des cotisations des complémentaires santé est directement lié aux prestations versées : si les assurés consomment plus de soins, les complémentaires santé remboursent davantage et sont amenées, pour maintenir leur équilibre financier, à revaloriser le montant de leurs cotisations.

L’impact du 100% santé :

Dispositif entré en vigueur en 2019 et progressivement déployé jusqu’en janvier 2021, il permet à l’assuré d’être intégralement remboursé, par son Assurance Maladie et sa complémentaire santé, sur une sélection de lunettes, prothèses dentaires et aides auditives (et donc de bénéficier d'un reste à charge 0). Essentiellement financé par les complémentaires Santé qui viennent améliorer le niveau général de la prise en charge, le 100% santé est venu stimuler la consommation en santé des Français, notamment sur les aides auditives et les prothèses dentaires (progression respectivement de 96% et 47% 2019 et 2021(1)), ce qui a eu pour effet d’augmenter les prises en charge des mutuelles.

Les successions de vagues COVID 19 :

La succession de vagues de Covid-19 a maintenu en 2022 la tendance à la hausse des consommations observée en 2021. Au 1er semestre 2022, on a ainsi constaté une augmentation de la consommation sur les postes médicaments (+8% au 1er semestre 2022 par rapport au 1er semestre 2021(2)), hospitalisation (+5% (2)) et honoraires médicaux (+3% (2)).

Le coût des soins de santé :

En toile de fond, l’augmentation tendancielle du coût des dépenses de santé, notamment due aux innovations technologiques médicales nécessitant des investissements financiers conséquents.

Maintien de la solidarité dans un environnement règlementaire et fiscal mouvant :

Au-delà de l’accroissement des dépenses de santé, les mutuelles sont soumises à des évolutions réglementaires venant perturber l’effet de mutualisation du risque, et doivent répondre à une hausse régulière de leur fiscalité tout en constituant des réserves prudentielles obligatoires pour protéger les adhérents dans la durée.

La résiliation infra-annuelle :

Mesure mise en place en décembre 2020 et permettant aux adhérents de résilier leur contrat de complémentaire santé après un an de souscription, à tout moment et sans frais ni pénalité, la résiliation infra-annuelle accentue la volatilité des contrats et fragilise la solidarité. L’augmentation de la concurrence qu’elle engendre impacte quant à elle les frais de gestion par, notamment, la nécessaire croissance des investissements des mutuelles pour fidéliser et conquérir les adhérents.

Fiscalité :

La taxation des contrats santé pèse lourdement sur le chiffre d’affaires des complémentaires santé dont l’équilibre des comptes et le renforcement de la solvabilité sont règlementés. A titre d’exemple, en 2020 et 2021, la taxe de solidarité additionnelle s’est élevée à 5 milliards d’euros(3). Une taxe contribuant au financement de la Complémentaire santé solidaire et la Sécurité sociale.
 
Face à l’augmentation des dépenses de santé, une fiscalité croissante et une population vieillissante, les mutuelles se mobilisent afin de créer de nouveaux modèles. La MGC, organisme indépendant, fidèle à ses valeurs mutualistes de solidarité et d’universalité depuis près de 140 ans, se mobilise pour répondre aux besoins de santé de ses adhérents et pour assurer un accès aux soins au plus grand nombre. C’est ainsi qu’elle s’engage à contenir dans la durée les augmentations de cotisations tout en renforçant la proximité et l’entraide pour tous.
 

 
(1) Source - Baromètre 100% santé d’avril 2022 – Mutualité Française (FNMF), France Assureurs (ex-FFA), CTIP
(2) Chiffres communiqués par l’Assurance Maladie en juin 2022
(3) Infographie Mutualité française - Décembre 2021 – Des taxes qui pèsent sur les cotisations des adhérents